Webmust.ch

Site internet local du groupe LibrePlanet Romandie.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

CE SITE EST EN CONSTRUCTION !

Merci d'avance de votre tolérance avec certains petits problèmes de liens est/ou de licences possible en attendant que ceux-ci soient réglés.


Principales catégories

Liens externes

philo:logiciel_libre

Logiciel Libre

Un Logiciel Libre est un logiciel dont la licence qui l'accompagne offre les 4 libertés fondamentales à l'utilisateur afin que ce dernier acquière le contrôle de son informatique. Le fait d'avoir le contrôle de son informatique confère la liberté (au sens large du terme) à l'utilisateur.

La notion de prix, de coût ou de gratuité est totalement étrangère avec cette notion de liberté.

Les libertés fondamentales

  • la liberté d'exécuter le programme comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0) ;
  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1) ; l'accès au code source est une condition nécessaire ;
  • la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin (liberté 2) ;
  • la liberté de distribuer aux autres des copies de vos versions modifiées (liberté 3) ; en faisant cela, vous donnez à toute la communauté une possibilité de profiter de vos changements ; l'accès au code source est une condition nécessaire.
Note

Section soumise à la licence CC BY-ND 4.0 de gnu.org en français

Objectifs

Lorsque que vous recevez un logiciel, la copie de ce dernier est à vous. Vous devez pouvoir utiliser ce logiciel comme bon vous semble. Ainsi, vous pouvez utiliser un logiciel pour une chose à laquelle les développeurs initiaux n'avaient pas pensé. Il ne doit donc pas y avoir de mesures techniques ou contractuelles spécifiques pour empêcher l'utilisateur de se servir de ce logiciel pour faire autre chose que ce qui était initialement prévu. Il ne doit y avoir aucune entrave ! C'est la liberté 0.

Dans cette même logique, une petite modification du logiciel peut s'imposer pour que ce dernier puisse faire correctement une autre tâche. Un ajout peut aussi parfois s'imposer lorsque une fonction dont vous auriez besoin est manquante. Enfin, il est tout aussi possible qu'il y ait un petit dysfonctionnement. Vous devez avoir la possibilité de corriger votre logiciel. Ainsi il est nécessaire d'avoir accès au code source du logiciel et d'avoir la possibilité de l'étudier pour y faire les modifications nécessaires. De plus, ceci permet l'apprentissage, à l'école par exemple, et de vérifier l'absence de fonctions malveillantes ainsi que l'absence de failles de sécurité dans le logiciel. Il s'agit de la liberté 1.

Les libertés 0 et 1 donnent ainsi le contrôle individuel de l'utilisateur sur le logiciel. Mais ceci n'est pas suffisant car d'une part, il y a trop de logiciels pour qu'un utilisateur seul puisse auditer tout les logiciels qu'il utilise et d'autre part les utilisateurs ne sont pas tous programmeurs et n'ont pas la possibilité d'exercer la liberté 1 eux-mêmes. Il est donc nécessaire d'avoir des libertés supplémentaires !

Lorsque vous avez un grand logiciel, vous devez pouvoir partager des copies exactes de ce logiciel afin de vérifier avec d'autres utilisateurs l'absence de fonctions malveillantes ainsi que l'absence de failles de sécurité dans ce logiciel. Vous devez aussi pouvoir le transmettre à des personnes ayant les connaissances nécessaires, que vous n'avez peut-être pas, pour qu'il puisse faire des modifications à votre place. Vous devez également pouvoir partager un logiciel utile avec une personne qui en a besoin. C'est la liberté 2.

Si vous avez fait appel à quelqu'un pour faire des modifications dans un logiciel, celui-ci doit pouvoir partager avec vous sa version modifiée du logiciel. Aussi, si vous modifiez vous-même un logiciel, vous devez pouvoir en faire profitez les gens qui peuvent avoir besoin de ces changements. Ce procédé favorise aussi l'innovation et permet le développement d'un savoir collectif. C'est la liberté 3.

Les libertés 2 et 3 donnent ainsi le contrôle collectif des utilisateurs sur le logiciel. Les utilisateurs peuvent donc faire communauté au bénéfice de tous. C'est seulement lorsque ces 4 libertés que nous considérons comme étant fondamentales sont réunis, que nous pouvons considérer un logiciel comme étant libre.

Note

Texte inédit structuré de manière similaire aux conférences de Richard M. Stallman servant à faire comprendre l'objectif des libertés.

Un problème de licence est possible. Une discussion est en cours pour vérifié et, le cas échéant, pour trouver une solution ou effectué la correction.

Article(s) connexe(s)

A venir…

philo/logiciel_libre.txt · Dernière modification: 16.07.2017 @ 15:40 par webmust